top of page

L'atelier chorégraphique que je propose, est un temps de travail, qui a lieu en dehors du cours technique hebdomadaire.

Il est axé sur le travail de composition, ou d'écriture chorégraphique, et passe donc par beaucoup de temps  de recherche,  d'exploration, d'improvisation...seul, à deux, en groupe...

Ne s'articulant pas comme le cours technique, dans lequel je travaille d'avantage à enrichir le bagage des outils techniques du danseur, le cours et l'atelier sont donc très complétmentaires, et ne peuvent se remplacer l'un l'autre.

Il est donc absolument nécessaire, pour pouvoir participer à l'atelier, d'avoir au préalable un cours technique dans la semaine.

L'atelier coûte 20 euros par élève et par trimestre, ce qui pour moi est une participation et un soutien symbolique, au vu de la quantité d'heures de travail et de temps pris sur les week-ends pour ce projet.

Mais ce qu'il nous coûte à tous en réalité, c'est du temps, et de l'énergie. Temps et énergie, au service d'un projet de groupe, au sein du quel on trouve sa place avec bonheur!

Je me permettrai d'insister sur le fait que ces ateliers me demandent un travail considérable, et qu'il faut que l'élève qui s'y engage prenne la mesure de son engagement justement...  Vis à vis de moi, et vis à vis du groupe et vis à vis de lui-même pourrais-je dire aussi...

Donc la plus grande assiduité sera de rigueur, pour que l'ensemble du groupe avance de façon homogène, et que l'écriture de la pièce sur laquelle nous travaillerons, soit également efficace et fluide. 

Dans la danse, il n'y a pas de remplaçant! Chacun a un rôle à jouer! A méditer!

Pour finir, je veux dire que l'atelier n'a pas forcément pour but de participer aux rencontres chorégraphiques de la fédération. Il peut aussi être juste un temps de recherche pour un groupe qui souhaite monter une pièce, ou participer à diverses performances locales... Il se trouve que depuis 4 ans je fais participer mes élèves à ces fameuses Rencontres Chorégraphiques organisées par la Fédération Française de Danse, et que pour l'année prochaine du moins, je souhaite poursuivre sur ma lancée, car cela crée une merveilleuse émulation de danse, de progression, d'ouverture d'esprit, à l'intérieur des groupes. Quand on trouve quelque chose qui fait grandir tout le monde avec joie et bonheur... pourquoi ne pas le faire?!!!

Voilà pour les bases!

 

Rencontres chorégraphiques nationales de la F.F.D............. Le  message:

 " Qui ne sait pas changer la façon dont il pense ne pourra jamais changer la réalité"                     

Anouar el Sadat

 

L'approche créative favorise le développement d'une grande flexibilité mentale.

Identifier des opportunités là où on ne voyait qu'obstacles, tel est un des enjeux pour les chorégraphes engagés dans le parcours des rencontres chorégraphiques.

Pour lui, plus cette créativité est libérée, plus un sens différent à son travail peut être donné, avec un dégré de prise de risques. Il peut ainsi se réapproprier ses richessses d'imaginaire, ses émotions et ses ressources personnelles (souvent insoupçonnées) avec un sentiment d'abondance, une vision plus globale, et une plus grande flexibilité dans sa pensée.

Comme chaque année nous souhaitons que le parcours des rencontres favorise cette créativité, et nous espérons contribuer trés modestement à l'enrichissement de chacun des danseurs, chorégraphes et spectateurs.

La comission spécialisée Danse Artistiques de la F.F.D

Saison 2014-2015: " Ces choses invisibles"

Une pièce qui essait de jouer sur toutes les connexions, visibles ou invisibles, qui existent entre les danseurs, entre les humains, dans l'espace, dans le mouvement...

La pièce est récompensée d'une médaille d'argent dans la catégorie Ado, aux rencontres chorégraphiques nationales de la fédé, en juillet 2015.

 

Saison 2015-2016: "Contre"

Pour cette pièce nous explorons tous les sens du mot contre. Dans le contact, dans l'opposition, dans le contre-sens et le contre courant, dans le rapport à la terre, dans le rapport à l'autre ou au groupe...

La pièce est récompensée d'une médaille de bronze dans la catégorie Ado, aux rencontres chorégraphiques nationales de la fédé, en juillet 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saison 2016-2017: "Le battement du monde"

Elia, Julie Delacotte, Julie Manciet, Alix, Joanie, Alexia, Pétronille, Clara , Calista et Eline

Le piano-tempo de Shubert, nous engage à entrer dans un mouvement-battement de coeur, qui ne s'arrêtera jamais. 

Nous créeons une sorte de continuum de 7 mn, sans aucune entrée ni aucune sortie, seulement des mutations, des rythmes qui s'accélèrent ou ralentissent.

Nous voudrions que le spectateur ait la sensation que les choses ont commencé avant que ses yeux se posent sur la pièce, et qu'elles continueront après...

La pièce est récompensée d'une médaille de bronze dans la catégorie Ado, aux rencontres chorégraphiques nationales de la fédé, en juillet 2017.

Saison 2017-2018: " Je ne serai pas là où tu m'attends"

Elia, Julie Delacotte, Julie Manciet, Alix, Gaia, Joanie, Alexia, Pétronille, Clara Lopez , Calista, Eline, Sophie, Clara Virto, Clara Ogiez, Juliette et Alice

Une pièce-prise de risque, pour nous...car comment montrer le vide ou l'absence à un RDV attendu? Ce qu'annonce le titre... nous abordons notre thème en essayant de créer une atmosphère d'étrangeté, avec une univers lumineux très intime, où la gestuelle ne sera pas "attendue", où il y aura des surprises, des danseurs, du mouvement, arrivant de là où on ne les attend pas, parce que l'habitude nous fait attendre autre chose...

Cette pièce est récompensée d'une médaille d'argent dans la catégorie Jeunes Adultes, aux Rencontres Chorégraphiques Nationales de la fédé, en juillet 2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Saison 2018-2019: "FUEGO" et " Cette chose qui m'échappe"

Fuego, c'est la pièce de mes grandes, qu'elles portent, défendent, soutiennent, aiment, avec une magnifique authenticité, et une remarquable maturité.

Une pièce qui marque un tournant dans l'histoire du groupe, qui a fait des choix artistiques cette année, et qui les assume!

Fuego, c'est une pièce qui honore la vie, l'élan, le feu intérieur... ce feu qui brûle de mille façons...ce feu nécessaire pour défendre les choses importantes, nécessaire pour simplement continuer, parfois.

Avec Elia, Julie Delacotte, Julie Manciet, Alix, Gaia, Joanie, Alexia, Pétronille, Clara Lopez , Calista, Eline, Sophie, Clara Virto, Clara Ogiez, Juliette, Alice et Mathilde.

 

 

Cette chose qui m'échappe, c'est la pièce de mon nouveau groupe, qui découvre le travail d'atelier et les Rencontres Chorégraphiques, dans la même année!

C'est une pièce qui, collée aux deux textes de Nina Simone "Sinnerman" et "Ain't got no- I got life", fait courir les danseuses après des choses qui leur échappent. Des choses qui glissent, dérapent, s'enfuient, disparaissent... courir et jouer aussi, avec toute cette matière impalpable, qui nous rappelle notre condition d'être humain, à vouloir toujours quelque chose que l'on a pas... jusqu' à ce que, comme le dit Nina Simone, l'on se rende compte que l'on a une tête, une bouche, un coeur, des bras, un sexe, des jambes, un visage etc... et que peut être que ce qui nous échappe, c'est de comprendre que c'est une chose que l'on a déjà...

Cette pièce est récompensée d'une médaille de bronze dans la catégorie Ado, aux Rencontres Chorégraphiques Nationales de la fédé, en juillet 2019.

Avec Jade, Jeanne, Elaia, Elsa, Oihana, Gabrielle, Lauren, Louise, Noémie, Charline,  Mila, Pauline, Marion et Amalia.

 

 

Saison 2019-2020: "La terre qui penche" et "Marée montante"

 

Saison 2020-2021: "Nous finirons ensemble"

Malgré une deuxième année en pointillé, et l'impossibilité de participer aux rencontres chorégraphiques, les grandes de l'atelier décident de monter leur dernière pièce de groupe, avant de partir faire leurs études...

Avec Elia, Julie Delacotte, Julie Manciet, Alix, Gaia, Alexia, Pétronille, Clara Lopez , Eline, Sophie, Clara Virto et Alice.

 

Saison 2021-2022: "Le vent l'emportera" et " Lève toi"

                                      

Le battement du monde

Le battement du monde

Lire la vidéo